Menu

Extrêmement fréquents chez les nourrissons, le syndrome des fesses rouges, également appelé érythème fessier, n’est pas une fatalité. Il est en effet possible d’en venir à bout en suivant scrupuleusement un certain nombre de conseils et d’astuces pratiques.

Il existe deux causes principales au syndrome des fesses rouges. La première est liée à la macération des selles et de l’urine, transformant la couche de votre bébé en un véritable nid à bactéries, propice au développement d’irritations en tous genres. L’alimentation de votre enfant n’est pas en cause ici, inutile donc de culpabiliser s’il est nourri exclusivement au lait Nestlé, Similac ou Enfamil ou bien que ses petits pots sont de temps en temps relevés à l’aide de sauces Heinz. Le frottement de la couche peut être également en cause, il est donc important de bien veiller à opter pour la bonne taille, à ne pas trop les serrer et bien évidemment à les changer très régulièrement.

Ce rituel du change doit justement être exécuté avec le plus grand soin : il est tout à fait primordial d’adopter les bons gestes lorsque l’on change son bout de chou. La première chose à faire est de laver consciencieusement l’arrière-train de votre nourrisson, tout simplement à l’aide d’un coton et d’eau tiède. Le nettoyage doit se faire de l’avant vers l’arrière, et n’est terminé qu’une fois le coton parfaitement propre. En second lieu, il est essentiel de sécher votre enfant jusqu’à ce qu’il n’y ait plus une seule trace d’humidité restante. Utilisez un linge propre et sec, tamponnez minutieusement sa peau, et n’oubliez pas d’insister dans les plis. C’est alors le moment d’appliquer la fameuse crème de change, qui a pour but de protéger des irritations, puisqu’elle forme une couche de protection contre le frottement de la peau avec la couche Huggies ou Pampers de votre tout petit.

En ce qui concerne la crème pour le change, il en existe deux principaux types : les soins émollients conçus à base de vitamines, plutôt réservés à la journée, et les pâtes à l’eau, plus épaisses et formant un réel écran sur la peau. Il est généralement conseillé de posséder ces deux types de crèmes et de les alterner en fonction de votre bébé et de ses réactions. Certains parents ont également l’habitude d’utiliser du talc ou de l’éosine : c’est déconseillé dans les deux cas, puisque le talc aura tendance à favoriser la macération au niveau des plis, tandis que l’éosine peut masquer une infection dermatologique. Enfin, l’utilisation de lingettes n’est pas non plus recommandée : ce type de produit a en effet tendance à laisser un film sur la peau de votre enfant, il vaut donc mieux les réserver aux situations où il n’est pas possible d’accéder à un point d’eau, en voyage par exemple.

Vos bébés souffrent-ils du syndrome des fesses rouges ? Comment le traitez-vous ?